Obama, le Pape, Castro : trois hommes et un Cuba !

Cuba Obama embargo
C’est historique. Après un demi-siècle de tensions, Obama souhaite lever l’embargo contre Cuba. À la manœuvre, le Pape François. Un grand gagnant : le peuple cubain qui peut enfin entrevoir un avenir meilleur.

« Nous sommes tous des Américains »

« Todos somos Americanos » a dit le 17 décembre 2014, Barack Obama dans son discours annonçons la bonne nouvelle. Son ambition : que l’embargo avec Cuba soit levé avant la fin de son mandat en 2017 ; l’ouverture d’une ambassade US à La Havanne ; et on parle même d’un voyage d’Obama sur l’île de la salsa.

Cuba est dirigé par Raul Modesto Castro Ruz, âgé de 83 ans, et frère de Fidel Castro – toujours vivant, nous le rappelons, et âgé de 88 ans – dont il a été le vice-président de 1976 à 2008, date de son accession au pouvoir. C’est en 1959 que Fidel Castro renverse le pouvoir du dictateur Fulgencio Batista. En pleine guerre froide, Fidel fait basculé son pays dans le clan de l’URSS et devient, de fait, l’ennemi juré des USA. Les yankees ne pouvaient pas tolérer une enclave communiste à moins de 150 kilomètres de leur côte.

En 1961, c’est une tentative de débarquement de mercenaires US qui se traduira par un échec et gagnera ses galons historiques sous le nom de « baie des cochons », Bahia de Cochinos (qui n’est pas un « cochon » mais une espace de poisson local). Dès 1962, après l’affaire des missiles de Cuba (l’ancêtre des « armes de destruction massive »), l’embargo est déclaré. Un premier relâchement s’est fait sous l’impulsion de Bill Clinton.

Rappelons que, dans la première partie du 20 è siècle, Cuba et La Havane était un peu le Saint-Tropez de la Jet Set US. Hemingway a rendu célèbre cette passion pour cette île si proche de la Floride.

Viva Cuba Libre¡

Ce jeu de « je t’aime moi non plus » entre les USA et Cuba date de la deuxième moitié du XIVè siècle. Les États-Unis sont intervenus dans la guerre d’indépendance cubaine en 1895. Ils occupèrent l’île de 1898 à 1902, puis de 1905 à 1909. Par la suite, les USA ont imposé leur domination sur ce pays, une sorte de « protectorat » jusqu’en 1934.

Pour la petite histoire, on raconte que c’est en 1996 que fut inventé le cocktail le plus célèbre du monde : le Cuba Libre ou rhum coca. Le « French Wine Coca » (nom de l’ancêtre du soda) est né en 1870. La marque Coca-Cola est créée en 1985. Ce serait donc un certain capitaine US Rodriguez qui, vers 1896, les soldats américains débarquant avec du Coca-Cola a mélangé rhum, Coca et citron. À chaque tournée, il portait un toast « Por Cuba Libre! » (pour le Cuba libre), resté désormais célèbre. L’essor réel de ce cocktail date de la prohibition, Cuba servant de base arrière à la mafia pour l’importation illicite d’alcool. De là à penser qu’il a bénéficié d’une petite hypocrisie d’apparence encore actuelle : en effet, si vous servez un rhum-coca dans un verre avec glaçons et un quartier de citron, il a toute l’apparence d’un verre de coca « ordinaire ». Rien n’indique la présence d’alcool dedans.

Déjà aux États-Unis, de nombreuses voix s’élèvent contre la levée de cet embargo. Pas sûr donc que le texte passe le congrès. Leur logique : on ne transige pas avec un régime totalitaire. En effet, Cuba reste un état communiste à parti unique et dirigé par un groupe d’apparatchik ferme. Corruption, privations de liberté, emprisonnement arbitraire, pas de liberté d’expression, aucune entreprise privée (tout appartient à l’état) etc. Sous cette île magnifique qui a vu naître la salsa, le pays des médecins chauffeur de taxi ou des ingénieurs cireurs de chaussure… La vie n’est pas rose.

Cependant, c’est encore et toujours le peuple qui trinque dans ces embargos. On veut punir des hommes politiques genre « pas cool », mais c’est la population qui a faim, alors que les tortinaires continus de s’engraisser. Toujours la même histoire. C’est donc une bonne chose que la levée de cet embargo. Un espoir pour un peuple qui vogue de dictature en dictature depuis plus d’un siècle. Merci à tous ceux qui œuvrent dans ce sens.
Authors

*

Top