JeSuisCharlie ! : colère contre certains « JeNeSuisPas… »

Nous le regrettons fortement, mais sommes horrifiés par certains propos qui polluent les réseaux sociaux ces derniers jours à propos du massacre dans les locaux de Charlie Hebdo. Nous voyons çà et là des mots ignobles qui proclament haut et fort, et le soutiennent fermement que : « c’est eux les responsables« , « ils l’ont bien cherché », ‘c’est de leur faute » etc en parlant des 12 morts massacrés froidement et de leurs collègues blessés. Le tout sur le mode « quand on fait des caricatures qui chient sur la religion » (citation) c’est normal. !

On peut, ne pas être d’accord avec certaines publications de Charlie Hebdo. À rappeler que ces publications s’appellent des « caricatures », donc revendiquent un caractère satirique volontaire destiné à sensibiliser sur des faits d’actualité. L’objet même de la caricature est de forcer le trait de manière exagéré, jusqu’à l’extrême, pour faire rire et montrer le ridicule. Alors, oui, on peut parfois n’être pas d’accord avec certaines caricatures… Comme on peut, ne pas être d’accord avec certains points de vue exposés par nos proches, notre père ou notre mère, notre fils, notre ami, notre frère ou sœur… Oui, nous avons tous entendu parfois des propos inutilement vexant. Oui, nous avons tous, un jour ou l’autre, balancer une phrase maladroite, le mot de trop que l’on regrette presque aussitôt dit pour les plus éclairés.

Mais doit-on pour autant vouloir massacrer sauvagement, à la kalachnikov, nos proches qui se sont parfois montrés irrévérencieux ? Si le massacre est la règle pour les cons, gardons à l’esprit qu’on est, tous, le con d’un autre, et qu’il y a donc peu de chance pour que ceux qui balancent de telles ignominies soient encore vivant.

On ne peut pas respecter l’abolition de la peine de mort et soutenir des actes barbares. Vous êtes vexés par une caricature concernant votre religion ? On ne peut pas aller à la messe le dimanche (ou à la mosquée, ou au temple…) et s’enorgueillir de l’horreur de personnes lâchement et sauvagement abattues avec des armes de guerre alors qu’ils faisaient leur travail. Aucun dieu, aucun religieux digne de ce nom ne peut soutenir cela. Rappelons d’ailleurs que les principales autorités religieuses et morales ont tous condamnées cet assassinat… Même certains responsables musulmans qui avaient portés plaintes contre ces caricatures. Ils ont eux-mêmes été très clair sur leur indignation, reconnaissant la valeur de la justice, de la démocratie, de la liberté de la presse, qui, par ailleurs, les protègent dans leur croyance.

Alors, vous ! Les revanchards gavés de petites haines malsaines qui trouvez normales qu’un tel massacre est eu lieu, réfléchissez à la portée nauséabonde de vos réflexions malodraontes. On ne peut pas souhaiter la mort de personne, et on ne peut pas encourager le terrorisme. Le jour où votre enfant mourra dans un attentat à la bombe, ou flingué par un malade, ne venez pas pleurer et jouer l’incompréhension. Soyez responsable. Que penserez-vous, ce jour là, de la personne qui dira « c’est de leur faute » ou « ils l’ont bien mérité » ! 

Votre pensée est aussi ridicule que celle des gens qui disent d’une fille qui vient de se faire violer : « c’est ça faute, elle avait qu’à s’habiller autrement » !

Ne vous trompez pas de camps. On peut ne pas être d’accord avec certaines publications de Charlie Hebdo, mais l’obscurantisme a fait assez de mal dans l’Histoire des peuples pour que l’on reste vigilant et que l’on n’accepte pas d’en voir poindre son ombre. Celui qui justifie la balle qui a tué, a toutes les chances d’être, malheureusement, un jour, sur sa trajectoire.

Vous imaginez-vous  abattre de sang froid un homme de 80 ans parce qu’il a fait un dessin qui vous déplait ?! C’est ce qui est arrivé à Georges Wolinsky. Par contre, bien sûr, au nom de cette même liberté d’expression, vous pouvez montrez votre indignation, critiquer Charlie Hebdo, ou faire une caricature du même ordre si cela vous chante.

Merci d’au moins respecter la dignité du deuil, comme vous espérez sans doute, que le jour venu, vos proches auront cette délicatesse pour vous.

Hommage aux familles et proches des 12 victimes et des blessés.

Attenta Charlie Hebdo, 12 morts

 

 

Related posts

*

Top