Fête Nationale 2014 : le feu d’artifice en vidéo !

Le feu d’artifice est un évènement populaire incontournable des fêtes nationales à travers le monde. Madagascar ne failli pas à la règle : chaque veille du 26 juin, célébration de l’indépendance, à 19h00, les Tananariviens gravitent autour du Lac Anosy ou sur les hauteurs de la ville pour admirer leur spectacles pyrotechniques.

45 minutes de spectacle national.

Retour vers l’enfance et l’émerveillement, feux pétillants, pétarades bruyantes, éblouissement, … les feux d’artifices restent un grand moment rassembleur, un divertissement populaire incontournable. Celui de Tana, qui lance la fête nationale est prétexte à de fabuleux embouteillages dans la ville : des milliers de personnes convergeant vers le Lac Anosy et alentour pour essayer d’avoir les meilleures places. D’autres tentent leur chance sur les hauteurs d’Andohalo au Rova pour bénéficier d’un point de vue d’exception sur le spectacle. Ceux qui ont la chance d’avoir des maisons sur ces collines donnant sur Mahamasina et le lac Anosy invitent volontiers leur familles et amis. Les plus privilégiés prennent une chambre à l’hôtel Carlton côté lac : vue imprenable, premières loges, luxe et sérénité ; le lieu idéal pour admirer le feu d’artifice. On regrettera seulement d’être un peu enfermé dans sa tour d’ivoire. Il manque l’ambiance populaire, même si les clameurs parviennent sans difficulté aux oreilles des plus hautes chambres du 14e étage.

De Marco Polo à l’indépendance.

Une fête nationale est l’occasion de rassembler toutes les composantes d’un pays autour d’une conviction, celle d’appartenir à une même nation dont on partage l’idéal. Les feux d’artifices évoquent et rappellent souvent que les nations se sont souvent formés dans la douleur des guerres : guerres civiles, guerres d’indépendances, combats engageant des vies d’Hommes unis autour d’un destin.

Pour Madagascar, on pourrait y rajouter un sens nouveau, puisque les feux d’artifice ont été rapportée en Europe au XIIIe siècle par Marco Polo sous forme de poudre noire. Hors, Marco Polo est le premier qui mentionnent le nom de « Madagascar » dans ces écrits. Une île paradisiaque qu’il situait au dessus de Zanzibar. Le lien est un peu tiré par les cheveux, certes, mais vue sous cette angle, notre feu d’artifice national pourrait prendre une couleur bien singulière.

La vidéo jointe dans cet article représente vingt minutes du spectacle du 25 juin 2014 sur les 45 minutes de sa longueur totale. C’est un peu long, je vous l’accorde, mais c’est toujours un grand souvenir et il garde son caractère hypnotique. Alors profitez-en. Pour ceux qui ne l’ont pas vu ; ceux qui veulent le revoir autant de fois qu’ils le souhaitent, grâce à la technologie moderne.
Authors

Related posts

*

Top