Léa Tchéna, Madagascar à The Voice, ITW exclusive.

Léa Tchéna The Voice
Une interview exclusive DwizerNews de Léa Tchéna, candidate à The Voice sur la chaîne française TF1. Tout sur ses origines malgaches et sa passion pour la musique.

Le succès de The Voice bouscule les frontières grâce aux opérateurs de télévision par satellite ou internet. À Madagascar, le succès de l’émission se confirme à travers les chaînes satellites. C’est une des rares émissions qui fait le buzz sur les réseaux sociaux ici. Les réactions fusent en direct sur Facebook notamment. Dès que quelqu’un d’origine malgache apparaît parmi les candidats (es), un grand coup de cœur libère les âmes. C’est un peu comme si un frère, une sœur, notre fille portait l’étendard de nos couleurs au firmament. Un élan de fierté nationale. Ce côté « nous aussi, malgache, on peut faire de grandes choses ». ». Et vu de Tana ou des villes et villages de province, ça fait du bien. Un coup de pied à la misère, au quotidien difficile.

Alors, ce 18 janvier, on a vu apparaître une belle jeune fille sur la scène de The Voice. Nous sommes d’abord tombés sous le charme de cette pianiste pleine d’émotion qui s’est lancé dans du London Grammar. Jusque-là, vous étiez une candidate parmi les autres. Jusqu’à cet instant où, dans chaque famille, tout s’est figé avec cette aire de « t’a bien entendu » ! Quand vous avez parlé de vos origines : « Libanaise, Française, Italienne et Malgache » !!… Quoi, Malgache ??!!… « elle est Malgache !! » Juste le temps de s’en remettre et d’être bien sûr de ce que l’on a entendu et la toile s’enflamme. Il y a une malgache à The Voice. Plus rien n’existe donc que Léa Tchéna.

DNEWS : Léa, pourriez-vous nous en dire plus sur vos origines s’il vous plaît ? Libanaise, italienne, française, malgache… avec un papa et une maman, ça fait du monde Pourriez-vous nous éclairer sur ce beau métissage ?

Léa Tchéna : je suis Libanaise, malgache de mon père ainsi que Franco italienne de ma mère. Mon père a des origines malgaches, sa grand-mère était malgache ainsi que toute sa famille.

– Avez-vous toujours des liens avec votre famille à Madagascar ? Que font-ils ?

Non malheureusement, je n’ai aucun lien, ni avec ma famille du côté de Madagascar.Non malheureusement, je n’ai aucun lien, ni avec ma famille du côté de Madagascar.

– Vous êtes avant tout une musicienne. Vous étudiez au conservatoire le piano peut-on lire dans la presse. Depuis combien de temps ? Dans quel conservatoire ?

J’ai étudié longtemps dans un conservatoire classique à Choisy Le Roi dans la région parisienne, A ce jour, j’étudie au Conservatoire de Limeil Brevanne la musique actuelle, je prends des cours de chant, des cours de piano et tout ce qui entoure l’apprentissage de la musique actuelle.

– Connaissez-vous la musique malgache ? Quelle est la part de la musique malgache dans votre inspiration ?

Je connais quelques musiques malgaches suite à des envies de découvrir la musique de mes origines. J’apprécie beaucoup le coté dansant ainsi que la joie de cette musique. Je tiens à dire qu’en France il y a beaucoup de musiciens malgaches !

Sur votre compte Facebook, vous parlez de « Mon frère, la mélodie de mes chansons » On croit reconnaître dans la photo de ce jeune homme un air une peu « malgache ». Quelle relation avez-vous avec lui dans la musique et votre groupe ? Pourrions-nous en savoir plus sur lui svp ?

Sur les photos, le jeune homme que vous pouvez voir est bien mon frère, nous partageons la musique ensemble depuis petite, car nos parents sont également des musiciens, Lucas, mon frère n’a que 14 ans, mais a beaucoup de talent !

Lea Tchena

Lea Tchena et son frère Lucas

 

Les coulisses de The Voice.

– Nous aimerions aussi en savoir plus sur les coulisses de The Voice. Pourriez-vous nous dire le parcours pour arriver jusqu’à la fameuse audience à l’aveugle ? Comment avez-vous été sélectionné ?

La sélection se fait sur candidature, et croyez-moi, il reçoivent une tonne de candidature ! Par la suite, il y a plusieurs castings et ainsi, nous arrivons à l’étape finale, « l’audition à l’aveugle » !

Comment vous prépare-t-on à l’audience à l’aveugle ? Comment se fait le choix de la chanson ? Par la suite, il y a plusieurs castings et ainsi, nous arrivons à l’étape finale, « l’audition à l’aveugle » ! Le choix de vos habits ?

La production nous prépare bien, nous avons de superbe coach vocale qui nous aide pour le choix de nos chansons, mais c’est nous qui décidons de celle-ci, nous avons quelques répétitions, pour ma part, le choix de mes habits sont le choix de la production.

Vous êtes dans l’équipe de Zazie, une fabuleuse machine à tube que l’on pourrait considérer comme plus proche de la composition, de l’écriture que de l’interprétation. Plus du côté de la création que du spectacle. Est-ce cette facette d’auteur à succès qui a guidé votre choix ? Pourquoi Zazie ?

JJ’ai choisi Zazie, car j’aime son coté artistique, humble, simple et pourtant si originale. J’espère qu’elle restera elle-même malgré ce passage dans cette émission de télé.J’ai choisi Zazie, car j’aime son coté artistique, humble, simple et pourtant si originale.

– Maintenant que vous êtes sélectionné, comment se passe l’attente de la fin des audiences ? Est-ce qu’on vous prépare ? Y-a-t-il déjà un travail qui se fait avec Zazie ?

Entre l’audition à l’aveugle et la battle, nous voyons quelques fois Zazie. Elle nous aide à nous partager la chanson, et à être à l’aise sur celle-ci, elle nous donne de très bons conseils !

Quand sera votre prochain passage à The Voice ? Connaissez-vous déjà le morceau que vous interprétez ? Est-ce confidentiel ? Et est-il choisi par vous ou décidez par la production ?

Le prochain passage est dans une ou deux semaines, j’ai décidé d’interpréter une grande chanson française dont je ne peux dire le nom. Pour l’épreuve ultime, c’est nous qui décidons de notre chanson.

– Vous connaissez la fameuse remarque « oui, vous faites de la musique… Mais… Vous faites quoi comme métier dans la vie « bien souvent faîtes aux jeunes artistes. Faites-vous des études en parallèle de la musique ? Si oui, lesquels ?

Je suis actuellement dans un conservatoire ou je passe un diplôme pour devenir professeur de chant.

Encore merci Léa pour cette brève interview qui va nous éclairer un peu. On vous a vu passé haut la main la première battle. On croise très fort les doigts pour la suite. Alors comme on dit en France « M… » ! 🙂

Authors

*

Top