Dzama relook Cuvée Noire et Cuvée Blanche

Les photos exclusives des nouvelles bouteilles.

Cliquez sur les flèches à droite et à gauche pour faire défiler. 

Cela devient presqu’une coutume pour les aficionados de la célèbre marque de rhum malgache : Dzama. Pas une année sans un nouveau produit, une amélioration des packagings, une campagne de pub qui nous fait tourner la tête. Chez Compagnie Vidzar, ça bosse, c’est sûr. En ce début d’année, la marque au Za’Malagasy fait monter la température à l’approche de l’hiver austral, avec une ambiance New Look pour deux de ses joyaux : Cuvée Blanche et Cuvée Noire.

Garantir une qualité produit aux consommateurs.

L’amateur le notera rapidement. La bouteille n’est plus un modèle industriel, mais un bouteille faîte spécialement pour Dzama. Le nom de la marque est gravé sur le dos de la bouteille. Sur le devant, un ovale dans le verre permet de placer une petite étiquette portant le nom du produit. Au-delà de l’aspect esthétique évident, ces produits deviennent, de fait, uniques au monde : seule la Cie Vidzar possède ces bouteilles personnalisées.
Les étiquettes et le bouchon sont aussi passés sous un pinceau printanier, lifting en douceur qui donne du prestige aux produits. Les principaux éléments d’identités sont là, mais un nouveau logo et quelques retouches finement pensées font la différence.
Les produits, Cuvée Blanche et Cuvée Noire, ne risquent pas de décevoir les fans. Ils n’ont absolument pas changé d’un poil. Pourquoi changer une équipe gagnante ? Les mêmes arômes d’agrumes dans la Cuvée Blanche, et cette incomparable douceur vanille veloutée qui a rendu célèbre la Cuvée Noire. Une chose est sûr, on appréciera toujours la qualité des rhums, mais on aura encore plus de fierté à mettre sur nos tables ce symbole de l’identité malgache. Za’Malagasy ! Dit le slogan. On aura encore de plus plaisir à le faire savoir, pour partager le meilleur de notre pays avec fierté.

Dzama, une industrie malgache.

L’aventure Dzama a débuté il y a une trentaine d’années. Durant ces trente années, on n’a pas chaumé à la Cie Vidzar, jusqu’à devenir un des fleurons industriels de l’île. Du made in Madagascar, 100 % malgache. Le boss voue un culte à la discrétion. Pour lui, l’essentiel n’est pas de parler de lui-même, mais d’améliorer sa production. Les rhums Dzama sont partis à la conquête du monde. Salons à Hong Kong, à Paris, aux USA, et surtout, de l’export dans les principaux pays de la planète. Oh, pas de triomphalisme chez Vidzar. Ce n’est qu’un début et la bataille est difficile. Ce chemin est long. Mais c’est la preuve vivante que, malgré les difficultés du pays, et avec de la persévérance, Madagascar peut aller conquérir la planète. Pour ce faire, Dzama a ouvert récemment une usine toute neuve, l’Atelier, à Tanjombato, dans laquelle tout est basé sur l’humain. Le choix de l’homme plutôt que de la machine pour fabriquer l’excellence.

En mai, vous retrouvez les rhums Dzama au Salon FIM. En juin, Ils feront une fois de plus la célèbre foire internationale de Bordeaux, Vinexpo. Une des plus importantes du monde pour ce secteur. Dès à présent, vous trouverez ces produits dans les boutiques et épiceries de l’île. Nous vous recommandons spécialement les produits « prestige » de la marque. Pour quelques ariary de plus, vous dégusterez l’excellence et défendrez avec passion le savoir-faire et l’identité de notre pays. Deux à quatre fois moins cher qu’un whisky premier prix de contrebande dont vous ne connaissez même pas la provenance. Faites, le calcul vous-même : tout le monde connaît les bouteilles de JB et Johnny Walker d’entrée de gamme, en vente au black autour de 70 000 Ariary. Vous n’êtes même pas sûr que ce soit du vrai JB dedans. On se demande bien pourquoi certains se donnent tant de mal pour des bouteilles d’alcool illégales, quand on peut avoir moins cher et meilleur – et fabriquer chez nous – en toute légalité.

Soutenir l’industrie locale, c’est soutenir des emplois, du pouvoir d’achat et bénéficier de produits moins chers. Il ne s’agit pas de nationalisme mal placé, mais de faire en sorte que notre quotidien soit meilleur. Récemment, Telma a racheté Outremer Télécom. C’est ce Madagascar là que l’on veut donner à nos enfants. Un Madagascar conquérant et envié. Pas un Madagascar d’envieux et à la merci des géants de ce monde.

Oups ! Note Bene : l’abus d’alcool est dangereux et nuit gravement à la santé. Sachez donc l’apprécier avec modération svp.

Related posts

One Comment;

  1. Soso said:

    Super!!! Moi aussi, je soutiens toujours le vita malagasy bien travaillé. Tout effort doit toujours être reconnu et récompensé.

*

Top