Big MJ : little big man.

Big MJ
Une rencontre avec cette icône gasy qui fait de nos fêtes un passage obligé entre nos traditions et les hits internationaux. Un peu de nous chez les grands et pas mal d’eux chez nous, c’est aussi un principe Dwizer.

Bien noir, c’est plus clair.

Big MJ a 26 ans. Il fêtera sa vingtième-septième le 20 octobre. « Chaque année, je fête toujours mon anniversaire au Jao’sPub. Cette année, ils m’ont dit qu’ils vont voir la date. Si c’est occupé, je verrais d’autres salles, mais ça va être plus chaud, plus d’ambiance que tous les concerts de l’année ». De son vrai nom Parfait, il est originaire d’Antalaha, comme ses parents. Il a fait ces études à Antalaha jusqu’au Bac. Ensuite, il est venu à la capitale.

À l’origine, il était danseur. C’est à force d’écouter de la musique qu’il a eu envie d’écrire des chansons. Il les faisait écouter à son entourage qui appréciait. Ces encouragements l’ont motivé. « La première fois que j’ai pris un stylo pour écrire, c’était en 2002 » nous confie-t-il. Big MJ n’est pas musicien de formation. Il compose à l’instinct. Quelques paroles, une mélodie ; puis, il fait des arrangements chez lui avec des amis musiciens.

Pourquoi Big MJ ? Parce qu’il a toujours voulu devenir grand dans la musique ; « big », un nom qui lui plaisait simplement. « MJ, ça veut dire Black Man, le grand black man… » en fait, Manaf’ Job’ (bien noir, vraiment noir).

Black soul, black roots, mais black pour tous.


Big MJ est célibataire. À chaque featuring féminin, on le croit marié. Ben non. Ni Black Nadia, ni la sexy Arnaah dans son clip Tsara Vady ne sont ces compagnes. « J’ai rencontré Arnaah dans un karaoké. Je lui ai dit qu’elle chante bien. C’est comme cela qu’on en est arrivé faire ce clip. Et maintenant, on va sortir son premier single solo ». Arnaah vient de Tuléar. ‘Tout le monde qui vient de Tuléar fait du Tsapiky. je lui dis qu’elle devait changer d’idée. Je lui ai demandé aussi de parler un peu en français, parce qu’à chaque fois que je joue en France, ils me disent qu’ils ne comprennent rien. C’est mieux que tout le monde capte un peu ». Dès que le single sort dans deux semaines environs, ils finiront un album complet.

Big MJ plongent ces sources musicales dans le Salegy mais se dis Hip hop. Il voulait trouver un moyen de se différencier des autres vedettes de la musique du nord de Madagascar, comme  Wawa. C’est comme cela qu’il a voulu mélanger le Hip hop et le Salegy. « Rythmes malgaches et rythmes étrangers » comme il dit. Fan de Maloya, il écoute toujours Usher. « J’écoute beaucoup de musiques, comme ça je ne suis pas influencé… du soul ou Norah Jones, mais pas trop de Jazz ».

Le deuxième album s’est très bien venu auprès de son public en France. Un nouveau clip va bientôt sortir, puis un troisième album pour la fin de l’année. Il nous promet de la musique pour danser. Une fin 2014 aux couleurs Big MJ.

Big MJ

Big MJ

Related posts

*

Top